La Grave autrement préservons la Meije

Collectif de préservation des milieux de vie du pays de la Meije

Why/Pourquoi La Grave Autrement?

Le glacier de la Girose et le village de La Grave, un authentique village de montagne situe au pied du sommet mythique de La Meije & au bord du Parc National des Écrins, sont menaces par la construction d’un troisième tronçon du téléphérique qui arriverait à 3600m.  

Vous pouvez aider à préserver cet environnement unique en supportant le collectif « La Grave Autrement » qui se bat pour sauver le glacier et proposer un projet alternatif.

Entrée de la zone freeride

Un autre futur est possible

A La Grave, à 3600 mètres d’altitude sur le glacier de la Girose, un projet de construction d’un nouveau téléphérique démarre à l’été 2021. Ce projet ouvre la possibilité d’un énième méga-domaine skiable « Grand Oisans », prévoyant de relier les stations de l’Alpe d’Huez, des Deux-Alpes et de La Grave ; mais également la construction d’un restaurant sur le glacier, l’aménagement de pistes de ski… ce qui aurait un impact colossal sur l’écosystème fragile du glacier.

Le collectif « La Grave Autrement » veut proposer un autre projet plus adapté à l’économie locale, plus durable, ne nécessitant pas la construction de ce troisième tronçon.

Pourquoi souhaitons-nous protéger le glacier ?

Le projet actuel porté par la SATG (Société d’aménagement touristique de la Grave qui exploite l’ensemble des remontées mécaniques du domaine skiable (hors-pistes) des vallons des glaciers de la Meije) est la construction d’un 3ème tronçon de téléphérique en remplacement du téléski actuel, ainsi que les aménagements suivants qui pourraient avoir de sérieux impacts sur le glacier :

  • Le téléphérique nécessiterait la construction d’un pylône relais sur le glacier de la Girose,
  • La construction de la gare amont d’arrivée du téléphérique de la Girose implantée à 3 535 m d’altitude en bordure nord du Dôme de la Lauze,
  • La construction d’un bâtiment unique dénommé « Gare 3200 », au col de Ruillans, intégrant la gare aval du nouveau téléphérique, le restaurant d’altitude et un espace d’exposition,
  • L’aménagement de pistes de ski, nécessitant un travail continu sur le glacier en hiver comme en été,
  • La création d’une liaison avec Les Deux Alpes, en vue de créer une méga-station de l’Oisans (avec L’Alpe d’Huez)

Ce projet en cascade va entrainer des dégâts irréversibles sur le glacier. Le conseil scientifique du Parc National des Ecrins qui borde le projet a par ailleurs rendu un avis consultatif défavorable et regrette que les impacts écologiques périphériques ne soient pas pris en compte dans l’augmentation de la fréquentation avec la construction du 3ème tronçon.

Outre l’impact environnementale, La Grave perdrait sa culture qui fait son authenticité.

“Malgré notre opposition au 3e tronçon, nous ne pouvons pas juste nous mettre en désaccord sans proposer de projet alternatif.

Nous sommes conscients que le pays de la Meije a besoin d’un projet de développement touristique et économique. Le projet porté par les municipalités actuelles et futures de conforter les saisons hors neige (printemps, été et automne) est judicieux et plein de bon sens pour l’avenir du territoire.

Nous pensons que ce projet peut tout à fait être mené́ sans l’aménagement d’un troisième tronçon du téléphérique. Le risque étant ensuite de tomber dans un engrenage bien connu. On aménagé des remontées mécaniques coûteuses que si elles peuvent être rentabilisées par des lits touristiques. Le bâti supplémentaire défigurera le canton.

L’objectif du financement est de faire appel à l’expertise de professionnels afin d’apporter un modèle de développement territorial respectueux de l’environnement, et de l’originalité de La Grave et ses environs. “

Charles Margheriti, Guide au Bureau des Guides de La Grave

Comment nous pouvons tous agir ?

La Grave Autrement souhaite commander une étude auprès d’un cabinet spécialisé afin de proposer un projet alternatif, plus durable et mieux adapté à l’économie locale, sans construire ce troisième tronçon. Le coût de cette étude s’élève à plus de 50 000€ (52 704€ pour être précis), qu’ils vont faire financer via du mécénat mais également en lançant un appel aux dons auprès du grand public amoureux de l’outdoor et / ou simplement sensible à la préservation de notre environnement. Voici comment nous pouvons faire la différence :

  1. Participer à la campagne de financement participatif (et à partager )
Soutenir la collecte

L’objectif de cette campagne de financement est de collecter 25 000€, alors qu’il reste moins de 20 jours, il manque encore 10 000 €, vous pouvez les aider en participant et en relayant :

  1. Signer l’Appel à Personnalité
Lire le Manifeste

Le collectif a aussi lance un Appel à Personnalité pour sensibiliser l’opinion publique au problème. Alpinismes, sportifs, activistes, politiciens, scientifiques…  Vous êtes tous invites à rejoindre Reinhold Messner, Eric Piolle en signant le manifeste. Pour ce faire, merci d’envoyer un email aux organisateurs : lagraveautrement@gmail.com.

Ensemble prouvons qu’un autre modèle de développement est possible pour la vallée de la Meije et nos montagnes.

Refuge de l’Aigle
Pages :Précédent

Commentaires récents

    Calendrier La grave autrement

    octobre 2021
    L M M J V S D
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031

    Méta